Loading
Événement

La plus délicate des transitions, l’adolescence

66e soirée APCOF
244555852_2588442207968758_1209987218471076660_n

23 novembre 2021

L’association APCOF reprend ses activités en présentiel et organise sa 66e soirée, le mardi 23 Novembre 2021, 20h30, Amphithéâtre Morel, au GHU – CH Sainte-Anne.
Cette soirée porte sur « La plus délicate des transitions, l’adolescence ».
Entrée libre, gratuite, sans préinscription
La plus délicate des transitions – les nouveaux symptômes de l’adolescent
Le moment de transition que l’on nomme l’adolescence est pris surtout en considération sous l’angle sociologique des « conduites à risque », alors que la clinique s’intéresse au contraire aux prolongements dialectiques issus de la formation de la subjectivité infantile et qui ont pour nom la puberté, la différenciation sexuelle et le développement de la personnalité dont l’auto-affirmation de soi, en est le trait le plus saillant. Les éléments subjectifs se superposent comme des couches géologiques depuis l’enfance. L’adolescence étant le temps logique de la mise en jeu, de l’expérience, cette fois-ci confrontée à des nouveaux défis, de la subjectivité. La particularité de l’adolescence est d’être une « expérience de la précipitation », du déséquilibre crée par la rencontre avec le réel de la sexualité qui fait retour dans le corps. Ce déséquilibre est le fait d’un trébuchement mais ce réel ne peut pas être réduit à la seule pulsion sexuelle, mais comme moment de la prise en compte parmi les objets du désir, du corps de l’Autre.
Au cours de ce moment de transition, des nouveaux symptômes apparaissent ayant des effets sur la réalité et qui traduisent la nécessité de la rupture, de faire court-circuitage dans la relation à l’Autre adulte. Pourtant, ces agirs souvent accompagnés d’angoisse inscrivent une certaine adresse à l’Autre dont l’adolescent le met à défi, il décide de s’en passer alors qu’étant enfant, il avait pris appui. Lors de nos rencontres, notre fonction consistera à chercher des alternatives, à utiliser les séances pour pouvoir dire quelque chose, déconstruire et déchiffrer la conduite de rupture vécue ou agie parfois de façon dramatique ou enrobée des symptômes souvent très bruyants.
Présentation : Dario MORALES, Psychologue clinicien, psychanalyste membre ECF (78) , « Le renouveau adolescent de la théorie infantile du fantasme »
Invités :
Mickael THOUMELIN, Psychologue clinicien, Notr’Asso, groupe SOS, « Oh la vache, Comment se faire un corps à l’adolescence »
Dominique CORPELET, Psychologue clinicien, CMPP, Membre ECF (75), « L’éveil et l’impossible à dire »
Soirée animée par Dario MORALES, psychologue, psychanalyste membre ECF ; Ricardo SCHABELMAN, psychiatre, psychanalyste membre ECF

Partagez cet événement

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Shopping Basket
picto_acf_idf
Lettre d'informations

Inscription à la newsletter de l'ACF-IdF

Recevez les dernières nouvelles