Loading

Modes de jouir prétendument inassimilables​

CARTEL ZADIG

Le cartel Zadig « Modes de jouir prétendument inassimilables » par la collectivité centre, depuis 2020, son étude sur les questions d’exils et de migrations, à partir de textes de Lacan, de Jacques-Alain Miller et de psychanalystes qui ont présenté un travail lors des Forums européens Zadig du Champ freudien [1]. Nous travaillons aussi des textes et des oeuvres de contemporains d’autres champs (artistes, sociologues, démographes, économistes, chercheurs…)

Le cartel prépare, à la suite de soirées organisées en 2019 [2] et 2020 [3] par le cartel Zadig « Figures de l’étranger », un troisième événement pour 2022. 

Membres du Cartel : Emmanuelle Chaminand Edelstein, Laurence Maman, Rosana Montani-Sedoud, Véronique Outrebon, Vanessa Wroblewski-Berlie et Anne-Marie Landivaux comme plus-un. 

 

[1] « Désirs décidés de démocratie en Europe », « L’étranger – Inquiétude subjective et malaise social dans le phénomène de l’immigration », « Les discours qui tuent », « Amour et haine pour l’Europe ? »

[2] Une soirée s’est tenue le 19 septembre 2019 au cinéma de Cachan à partir de la projection du film de Gianfranco Rosi, « Fuocoammare – Par-delà Lampedusa ». Notre extime était Anaëlle Lebovits-Quenehen, membre de l’École de la Cause freudienne.

[3] Une conversation s’est tenue le 15 janvier 2020 sous le titre : « Comment traiter l’impossible sélection ? Le réel de l’accueil des migrants », avec Christophe Deltombe, président d’alors de La Cimade et Guy Briole, membre de l’École de la Cause freudienne.

Référent : Anne-Marie Landivaux

Partagez cette activité

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest
WhatsApp
Email
Shopping Basket