Loading

Modes de jouir prétendument inassimilables​

CARTEL ZADIG

Le cartel Zadig « Modes de jouir prétendument inassimilables » par la collectivité centre, depuis 2020, son étude sur les questions d’exils et de migrations, à partir de textes de Lacan, de Jacques-Alain Miller et de psychanalystes qui ont présenté un travail lors des Forums européens Zadig du Champ freudien [1]. Nous travaillons aussi des textes et des oeuvres de contemporains d’autres champs (artistes, sociologues, démographes, économistes, chercheurs…)

Le cartel prépare, à la suite de soirées organisées en 2019 [2] et 2020 [3] par le cartel Zadig « Figures de l’étranger », un troisième événement pour 2022. 

Membres du Cartel : Emmanuelle Chaminand Edelstein, Laurence Maman, Rosana Montani-Sedoud, Véronique Outrebon, Vanessa Wroblewski-Berlie et Anne-Marie Landivaux comme plus-un. 

 

[1] « Désirs décidés de démocratie en Europe », « L’étranger – Inquiétude subjective et malaise social dans le phénomène de l’immigration », « Les discours qui tuent », « Amour et haine pour l’Europe ? »

[2] Une soirée s’est tenue le 19 septembre 2019 au cinéma de Cachan à partir de la projection du film de Gianfranco Rosi, « Fuocoammare – Par-delà Lampedusa ». Notre extime était Anaëlle Lebovits-Quenehen, membre de l’École de la Cause freudienne.

[3] Une conversation s’est tenue le 15 janvier 2020 sous le titre : « Comment traiter l’impossible sélection ? Le réel de l’accueil des migrants », avec Christophe Deltombe, président d’alors de La Cimade et Guy Briole, membre de l’École de la Cause freudienne.

Référent : Anne-Marie Landivaux

Partagez cette activité

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email
Shopping Basket
picto_acf_idf
Lettre d'informations

Inscription à la newsletter de l'ACF-IdF

Recevez les dernières nouvelles